Patrick Berry : l’homme qui tente d’assurer un avenir à l’imprimerie

Catégories MediaÉtiquettes Publié le Le

En 30 ans de métier dans le secteur, Patrick Berry, Directeur de l’imprimerie de La Dépêche du Midi a pu constater les nombreuses évolutions de la profession. Ce métier traditionnel  est depuis quelques années menacé par la numérisation mais cela l’inquiète t-il vraiment ?

Un métier en perpétuelle évolution

Patrick Berry nous a confié que le secteur de l’imprimerie est venu naturellement à lui après l’obtention de son diplôme d’ingénieur en mécanique. Il a travaillé dans différents groupes avant de se mettre au service de La Dépêche. Dans sa longue carrière, il a donc pu assister aux nombreux changements du métier de rotativiste, notamment en terme de sécurité.

  « Aujourd’hui, vous travaillez dans l’imprimerie, vous êtes plus en sécurité que chez vous » nous a t-il déclaré en faisant référence aux diverses normes adoptées par le passé afin de diminuer les risques d’accidents.

Un avenir incertain pour l’imprimerie

La Dépêche est l’un des derniers journaux quotidien imprimé en France. Le journal papier est la clé de l’important chiffre d’affaires de l’entreprise. Pourtant, une baisse de 5000 journaux par an a été observée. L’une des trois rotatives du groupe a dû être arrêtée à cause de ce déclin, entraînant le licenciement d’une équipe de rotativistes.

Patrick Berry reste positif sur l’avenir du papier. Conscient des faits, il ne cherche pas à cacher les baisses de vente à ses équipes. Bien au contraire, il tient informé les rotativistes et prend le temps de discuter avec eux de la situation. Objectif : éviter que les tensions ne se répandent..

« [Le papier] va baisser, c’est sûr, mais il n’est pas mort » : tels sont les mots du Directeur de l’imprimerie. En effet, il croit en une modernisation des technologies, à la création de nouvelles machines plus simples d’utilisation. Elles remplaceraient peut-être les rotatives mais cette évolution s’effectuera selon lui sur le long terme. Il se donne le rôle de mener à bien, avec ses équipes, la transition vers un futur alliant papier et numérique.

  La proximité qu’il entretient avec ses employés semble donc être le meilleur moyen d’opérer un nouveau changement dans ce secteur rempli d’histoire qui peine à conserver sa place face au numérique.

Equipe n°5 – Lauriane, Melvin, Camille, Maxime, Flora, Lucas, Estelle

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique