MaMA Festival : un tourbillon de saveurs musicales -J4

Catégories InstitutionÉtiquettes Publié le Le
Salle pleine pour un des concerts de l’édition 2018.

Trois jours durant, si vous ne savez pas où passer votre soirée parisienne, vous trouverez aisément un point de chute : le MaMA vous ouvre ses portes ! Ce haut lieu de la musique urbaine accueillera en moyenne quarante concerts par soir, vous invitant à une immersion dans l’univers underground de la capitale.

Le MaMA Events, festival musical fêtant cette année sa 9ème édition, représente chaque année un véritable rendez-vous pour les amoureux de la musique électronique. Invités à découvrir de nouveaux artistes venus des quatre coins du monde, les visiteurs s’y précipitent afin de profiter de cette délicieuse errance musicale au cœur de Pigalle.

Un monde musical plus équitable

A la fois convention et festival, le MaMa a vocation à réunir artistes, entrepreneurs et acteurs sociétaux engagés, en vue de débats nécessaires sur les dysfonctionnements de l’industrie musicale actuelle. Ainsi, nous avons pu assister à une conférence destinée à effectuer un diagnostic de la parité actuelle dans l’univers musical. Sans surprise, ce secteur ne fait pas exception aux disparités sociales et salariales de la vie quotidienne. En effet, à titre d’exemple, les labels féminins ne représentent pour l’heure que 11% des labels totaux. Une goutte d’eau dans l’océan.

A la fin de la discussion, un horizon est annoncé : d’ici 2020, il devra y avoir une répartition égale des femmes et des hommes dans tout festival organisé dans l’Hexagone. La France se positionnerait ainsi en précurseur d’une révolution sociétale quasi-inédite. Ambitieux mais loin d’être irréalisable.

Un vivier d’opportunités

Concernant l’aspect purement musical, le MaMA demeure un vivier d’opportunités pour tout virtuose. La présence de nombreux producteurs de renommée nationale, à la recherche de la fameuse « perle rare », en fait un lieu de rencontres professionnelles souvent fructueuses. En effet, l’événement représente un véritable tremplin pour de jeunes artistes en quête d’expérience de la scène. Il a ainsi été à l’origine de l’émergence de 47Soul, Blu Samu ou encore Gael Faye.

Pour conclure, on peut assimiler ce festival à une balade au cœur d’un marché oriental ; ainsi, chaque artiste serait comparable à une épice, ayant une saveur propre et unique. Le festivalier est invité à picorer tous les arômes, tel un fin gourmet culinaire. « L’essence même du festival est la découverte du spectateur à l’aveugle, nous mettons en lumière des musiciens aux talents singuliers », nous rapporte Ségolène Favre-Cooper, programmatrice du festival.

Succulente trouvaille, ce MaMA.

Edouard LAVOLLE, Paul THEVENET, Ninon GRIEDER, Loan CAO, Margaux PAUL

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique