Vertuose, une start up écologique, sociale et solidaire.

Catégories AnnonceurÉtiquettes , , , , , , Publié le Le

Vertuose est un lieu de découverte. Il permet aux consommateurs d’avoir une meilleure compréhension du réemploi et de l’économie circulaire.

 

Guillaume André Wallut, président fondateur de Vertuose. Le 21 Septembre 2018 par Léa Christol.

Une projet qui émerge

Guillaume André Wallut, président fondateur de la start up a travaillé durant 15 ans dans une multinationale. Au cours de ces années, il a découvert l’économie circulaire. Ce type d’économie s’inscrit dans le cadre du développement durable. Son but est de produire des biens tout en limitant le gaspillage des ressources. Il a voulu travailler au service de l’intérêt général. Quelques années plus tard, il rencontre Marie-Paule Dumont. Elle aussi a œuvré pendant longtemps pour des grands groupes industriels. Son entrevue avec Guillaume André Wallut lui a permis de s’investir dans un projet éco-responsable. Ensemble, ils décident de créer le projet Vertuose en 2016. Ce projet est dédié aux produits issus du réemploi. Il s’agit de remettre sur le marché les produits utilisés en les revendant à petit prix.

Une idée innovante

Aujourd’hui, la start up a pour but d’accélérer la croissance du développement durable et de l’économie circulaire. En effet, elle aide les acteurs du réemploi et de la réparation de produits. Elle facilite l’accès au réemploi d’objets pour tous grâce à une plate-forme de e-commerce. Son site internet fonctionne depuis Septembre 2017. Elle revend des produits recyclés et travaille avec des revendeurs professionnels. Elle oeuvre aujourd’hui avec 25 revendeurs actifs comme « la capsule », « la ressourcerie » ou encore « la recyclerie ». Vertuose collecte également dans les entreprises ou les lieux de rassemblement comme les festivals. Enfin, ce projet soutient les entreprises dans leur transition écologique grâce à des formations. Actuellement Vertuose essaye de se faire connaître grâce aux réseaux sociaux et aux newsletters sur son site internet.
Depuis 2016, elle a permis de réutiliser 345 084 objets, d’économiser 172 tonnes de CO² et d’établir 154 emplois.

Un lieu de travail atypique

Ce projet n’aurait pu émerger sans l’aide de la CPME* for H’all. Ce lieu est un espace collaboratif pour tous les entrepreneurs. Il est dédié aux rencontres et au partage d’expériences entre des TPE/PME et des start up. Il s’agit d’un espace de fertilisation. Les dirigeants de TPE/PME peuvent bénéficier de compétences innovantes liées aux nouvelles technologies. Les start up peuvent disposer de locaux et profiter des conseils des patrons plus expérimentés. Aujourd’hui, la SACVL héberge des start up pour 30 euros par mois. Vertuose est hébergé au CPME for H’all et est accompagné dans le cadre du programme CPME for Start-up.

*CPME : confédération des PME (organisation patronale interprofessionnelle qui représente les PME et TPE)

 

https://www.vertuose.fr/  https://www.instagram.com/vertuose_ess/  https://twitter.com/vertuose_ESS

https://www.cpmerhone.fr/accompagner/innovation/cpme-for-hall-2/

Retrouvez  plus d’informations sur la CPME for H’all en vidéo:

Groupe 1 , Léa Christol, Anouck Bedel, Lucile Briere, Tristan Chalet, Tristan Alexandre, Coralie Bonnassieux, Fantine Carron, Ingrid Devaux, Gressy Benatir.

 

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique