JC DECAUX, une entreprise qui ne tombe pas dans le panneau

Catégories AgenceÉtiquettes Publié le Le

C’est dans leur local de la région Occitanie que les employés de JCDecaux nous ont accueilli. Au cours de cette rencontre ils nous ont raconté l’ascension de leur entreprise depuis près de 70 ans.

Cette histoire est digne des plus grandes « success stories » américaines. En 1954, un jeune garçon habitant à Beauvais décida d’aider ses parents qui géraient une boutique dans la ville. Il fabriqua des affichettes pour faire connaître leur commerce mais le père du jeune homme n’approuvait pas cette action. Celui-ci partit donc chez ses grands-parents pour continuer son activité mais cette fois il en fit un marché, proposant à différents commerces de fabriquer et placarder des publicités pour eux. Il installa ainsi son atelier dans le garage de ses grands-parents et lança son activité. Ce jeune homme s’appelait Jean-Claude DECAUX.

Son affaire se déroula bien jusqu’en 1963, quand les réglementations sur l’affichage public se durcirent. Il ne pouvait plus afficher ce qu’il voulait n’importe où. Il eût en 1964 l’idée d’utiliser les abribus présents dans les villes. Il signa avec le maire de Lyon un contrat et les premiers panneaux publicitaires dans les abribus aujourd’hui si connus apparurent.

Une expansion au niveau mondial

JCDecaux a su se rendre nécessaire aux yeux des entreprises et villes.
En effet le message envoyé au consommateur est directement présent dans la rue et peut donc être facilement communiqué. L’entreprise a pu choisir des endroits stratégiques grâce à sa panoplie de panneaux pouvant être placés aux bords des routes et en ville. Avec un message fort et rapide à comprendre, les conducteurs peuvent les lire en quelques secondes. JC Decaux a également élargit le mobilier urbain qu’il propose avec notamment des colonnes multi-services mises en place en 1991 et permettant d’afficher différentes annonces, des cartes représentant la ville ou même des lampadaires. Mais l’une des preuves majeures de la réussite de cette entreprise est son implantation au niveau mondial. En effet JC Decaux est aujourd’hui présent dans plus de 70 pays, totalisant des parts de marché dans plus de 4000 villes à travers le monde. Ses panneaux peuvent être vus dans 220 aéroports et 260 gares. De plus l’entreprise a réalisé des partenariats avec de grandes entreprises comme Coca-Cola, McDonalds ou Danone. JCDecaux a su cependant continuer à supporter des organismes locaux comme le Stade Toulousain ou le Puy du Fou.

Il aurait été possible d’imaginer qu’avec l’avènement de la publicité en
ligne, JCDecaux se lance à la conquête de ce marché. L’entreprise a
cependant préféré garder sa dimension physique et a préféré s’adapter en intégrant les nouvelles technologies dans ses panneaux. Ainsi nous pouvons aujourd’hui manipuler dans certaines villes des panneaux d’abribus interactifs ou bien envoyer des dons à des œuvres caritatives en passant simplement sa carte bancaire sur le panneau adapté. Une campagne touristique a même été lancée grâce à un système de webcams en direct qui filment la scène se déroulant devant un panneau et l’affichant sur un autre situé dans un pays différent.

Toutes ces nouvelles possibilités offertes par ces panneaux de dernière
génération permettent à l’entreprise de rester en accord avec son époque, sans pour autant perdre son authenticité en gardant un contact réel avec le
consommateur.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre vidéo dédiée sur la visite des bureaux de JC Decaux

Equipe 8 – Andréa, Maëlie, Manon, Margaux, Bradley, Nicolas, Axel

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique