LE VISAGE DU RAP : Une autre facette de la banlieue – C1

Catégories MediaÉtiquettes Publié le Le
Credit photo/ Visage du Rap

C’est à Radio France que les étudiants de l’ISCPA Paris ont pu retracer la culture urbaine française à travers une exposition photo.

Cette présentation a pour but de faire honneur aux personnalités françaises du rap en racontant leurs histoires et les événements marquants depuis les années 80 en exposant leur portrait. C’est avec le photographe David DELAPLACE et le journaliste et critique musical Olivier CACHIN que les spectateurs plongent dans l’univers du rap français.

La culture urbaine française en 38 ans

David DELAPLACE expose l’évolution de la musique urbaine depuis 1980 jusqu’aux années 2010, avec le visage de ceux qui ont marqué le domaine par décennie. Des explications d’Olivier CACHIN accompagnent les photos pour éclairer le rôle et la situation de ces artistes, en évoquant ainsi leurs difficultés et émancipation.

À travers cette présentation, les textes critiques expliquent les dénonciations dans les années 80 contre la discrimination envers l’ethnie et le lieu d’habitation des artistes. De plus, contrairement au hip-hop américain, le rap français est considéré comme éphémère. Et c’est cette idée reçue qui laisse les rappeurs devant les portes fermées des médias. Malgré cela, les artistes urbains continuent à écrire des chansons engagées. Puis, en 1990, malgré les difficultés, les rappeurs gravissent les échelons grâce à leurs chansons aux titres forts. Des carrières solos se lancent et l’évolution se fait avec l’apparition du hardcore et de la variété. En 2000, la provocation est plus poussée, et la musique est en expansion grâce à Youtube. Et enfin, c’est à partir de 2010 que l’émancipation du rap francophone se fait remarquer, en raison de sa vision décomplexée, de nouvelles stars montent sur le podium avec leurs punchlines. Aujourd’hui une grande majorité écoute le rap.

Une autre vision du Rap

DELAPLACE est également auteur du livre Le Visage du Rap qui est autre que le nom de l’exposition. Il s’agit d’un livre, écrit en 2017, retraçant l’histoire du rap français depuis les quatre décennies avec les portraits de l’exposition. Lors de l’interview, le photographe nous explique qu’il a décidé de faire cet ouvrage pour deux raisons : la première étant que montrer un autre point de vue du rap et de détourner le cliché discriminant ce milieu, et la deuxième raison consistait à créer une carte de visite la plus impressionnante qu’il soit, ce qui lui a permis d’ouvrir des portes dans le milieu. L’idée de créer ce livre partait d’un coup de tête. Mais ce qui l’a motivé davantage est l’encouragement d’Oxmo PUCCIMO : « Si tu fais les choses bien, ce livre sera important pour l’histoire du hip-hop ». La participation de ce rappeur dans cet ouvrage mobilise celle de d’autres artistes tels que Lino. Par ailleurs plusieurs rappeurs l’ont remercié après la sortie du livre tels qu’Orelsan. Le parcours de DELAPLACE et ses rencontres étaient sa principale source d’inspiration.

C1: Marie BADJI, Sofiane GOURTEAUD, Ophélie DUPUY, Déborah OBOSSI, Mai-Anh VU

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique